LES AUTRES FORMATIONS

Accostage / Coffrage / Amarrage

2h sur l'eau concernant les manoeuvres en vitesse lente. Mise en main du bateau au ponton.

Tarif : 200€ les 2h

Règlage des cordages

On vous apprend a faire les noeuds les plus connus avec une méthode facile et adaptée à la tension et au diamètre de la corde de votre embarcation.

Tarif : 40€ les 30 minutes


Quelques notions


Ranger une corde

  • Lover un cordage :

    Il faut enrouler une corde de sorte qu'elle ne s'emmêle ni se torde. Les marins disent "lover une glène". Une fois pliée, elle ne doit pas se défaire.

Différentes catégories de noeuds

  • D'arrêt :

    - Empêcher le bout d'un cordage de s'effilocher
    - Faire un amarrage d'urgence
    - Faire une marque sur la longueur
    - Alourdir le bout du cordage
  • D'assemblage :

    - Réunir temporairement deux cordes
    - Pour unir des cordages de diamètres différents
    - Pour tout ajout quelque soit la nature des cordages
  • D'amarrage :

    - Pour amarrer ou frapper une corde autour d'un anneau
    - Pour saisir ou soulever un objet
    - Pour supporter ou hisser un homme

Nommer les noeuds

  • Tour mort et deux demi-clés :

    Technique la plus facile dans l'urgence. On entoure la bitte d'amarrage ou l'anneau de quai avec le cordage. La tension s'exerce sur le tour mort, tandis que les deux demi-clés bloquent le noeud.
  • Nœud de grappin :

    Ce noeud est spécialement indiqué pour fixer l'ancre. Très résistant, il ne peut ni glisser, ni s'écraser.
  • Amarrer sur un taquet :

    Pour fixer un cordage à un taquet, on effectue d'abord un tour mort, puis un "8", et enfin une demi-clé renversée.
  • Nœud de chaise :

    Ce noeud ne file pas. Comme il a l'avantage de ne pas serrer, même sous une traction très forte comme par exemple sur un anneau, il est fréquemment utilisé par les navigateurs. Deuxième méthode dite du noeud de chaise préparé ou pré-noué, permet de préparer le noeud à l'avance. Lorsqu'on retourne dans la boucle d'un noeud de chaise, on obtient le noeud de laguis.
  • Nœud d'agui :

    Ce noeud se compose de deux noeuds de chaise.
  • Nœud de chaise double :

    Ce noeud est spécialement indiqué pour fixer l'ancre. Très résistant, il ne peut ni glisser, ni s'écraser.
  • Demi-clés à capeler ou noeud de cabestan, de bitte, de batelier :

    Il tient par tension, plus on serre, plus il est solide. On l'utilise pour amarrer un bateau à un pieu, à un anneau ou bitte d'amarrage. Les demi-clés à capeler se font toujours sur le dormant de son propre filin.
  • Nœud de tête d'alouette :

    Ce noeud très facile à réaliser peut glisser et devenir incertain si les deux extrémités de la corde n'ont pas la même charge.
  • Nœud de pêcheur :

    Ce noeud se compose de deux demi-noeuds. Il est très sûr pour réunir deux cordages minces de même diamètre.
  • Nœud plat :

    C'est un noeud très simple. A ne pas utiliser comme noeud de remorquage, car il a tendance à glisser.
  • Nœud de carrick :

    Ce noeud est très solide. Même plongé dans l'eau, il se défait très facilement. Il est souvent utilisé pour ralonger la remorque entre deux bateaux.
  • Nœud coulant :

    C'est le noeud d'amarrage qui consomme le moins de longueur. Un demi-noeud d'arrêt empêche le noeud coulant de se défaire quant on le serre.
  • Noeud d'écoute :

    Sert à réunir deux cordages de diamètres différents. Facile à faire, c'est l'un des plus connus pour réunir deux cordes.
  • Double nœud en huit:

    Il est très sûr, c'est un noeud plein poing amélioré mais qui se défait relativement facilement. Une autre façon de faire le même noeud sur une boucle
  • Nœud de capucin :

    C'est un noeud d'arrêt décoratif. Il est assez volumineux pour ajouter du lest au bout d'un cordage devant être lancé.
  • Demi-nœud :

    C'est le noeud plus simple. Il est à la base d'un très grand nombre de noeuds. Une fois sous tension, ce noeud est très difficile à défaire.
  • Nœud en huit:

    C'est le noeud d'arrêt par excellence. Il présente un bon volume, se fait rapidement et se défait sans difficulté, même très serré.
  • Nœud plein poing :

    acile et rapide à réaliser, il sert à faire une boucle ou une poignée sur un cordage à haler, ou à supprimer momentanément une partie abîmée. Il est solide mais très difficile à défaire lorsqu’il a subi une forte tension.
  • Noeud de fouet :

    Il est auto-bloquant et sert à fouetter (ou attacher) un cordage sur un autre en principe plus gros ou sur un espar. Il se bloque lorsque la tension est appliquée sur le côté du noeud avec le tour supplémentaire. Autrement il coulisse facilement à la main.

Contactez nous


  • Addresse

    Ponton / cours de conduite (merci de ne pas envoyer de dossier à cette adresse)
    D909 / Avenue de Chavoires
    74940 ANNECY LE VIEUX

L'équipe | Mentions légales | Plan du site

2017 © SARL Mont-blanc
Développé par l'agence Antidotcom & Design | Référencement Internet